L'Age de la Connaissance

Publié le par :Lo



Auteur :
Marc Halévy

Sujet : Principes et réflexions sur la révolution noétique au 21ème Siècle

Une fois n'est pas coutume et afin de contribuer au concept,
je vous propose de partager une fiche de lecture.




La prez (.ppt)





La fiche de lecture (.doc)


Alors ?
Manipulation, remise en question, vision ou bien véritable évolution ?

Publié dans Vie courante

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ibios 24/09/2008 15:58

Hello,
pas de comm. sur cet article, pas directement ;

ben j'ai appris un nouveau mot "noetique"
Le mot en lui même à un bon air et son sens est fort intéressant, en tous les cas pour moi qui écris des textes philo un peu dans le sens de ce terme, j'apprécie de pouvoir jongler avec ses affinités..

nb. pour ta bulle "un commentaire" > un souci : on ne voit pas le code à recopier ?...

yanouska 19/07/2008 22:02

Comment conceptualiser l'improbable renaissance d'une nature humaine aux abois ? la noosphère, un jolie concept alambiquée qui ravira certainement de nombreux intellectuels, mais quel optimisme...(si j'en juge le dogme du PPT) Par exemple, il me semble totalement impossible que notre monde mute de lui même.. compte tenu de son degrés d'intoxication, il passera obligatoirement par la déflagration, et c'est seulement ensuite, que la noosphère pourra éventuellement s'épanouir. A lire ce PPT, j'affirmerai peut être un peu rapidement, certes... que cette vision conceptualisée autour du "noos" ne fait que récupérer ce qui coule du bon sens, et qui est déjà écrit depuis longtemps hors de cette terminologie. (j'invite l'auteur à lire le livre de vie de l'Agneau) Cependant, tout ceci reste très beau, mais croire en l'idée d'une mutation soudaine me paraît bien futile.. (je n'ai malheureusement pas une telle confiance en l'actuelle nature humaine) et c'est quoi cette connerie de retour à la biosphère > retour à la nature > des millions d'être humain en trop, on en fait quoi ? et aujourd'hui qu'est ce qu'on en fait de plus !

du jambon.