bandeau-blog-galerie-4opti.jpg

::: Galerie     ::: Profil     ::: Réseau


Mercredi 2 février 3 02 /02 /Fév 13:29
- Publié dans : Blog info

Salut,

j'ai déménagé en janvier 2011,

retrouvez la suite des éditions sur :

 

LO-Logo2010-shadow-opti.png

 

à tout de suite

www.laurentollier.com

 

:Lo

Par :Lo - Communauté : BLOGS, en parler ...
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Mardi 9 novembre 2 09 /11 /Nov 10:25
- Publié dans : Vie courante

2010-Illus-pirou-opti.jpeg

 

 

 

 

 

http://laurent.ollier.free.fr/base/IconesFilePNG/IconeGalerie.png

 

 

  Voir la galerie

 

 

"Le propriétaire de la maison louée pour les vacances, [...] nous raconte l’histoire du village fantôme de Pirou-Plage…"


En France, dans le Cotentin, Pirou. Un village qui compte au dernier recensement 1598  habitants, petite station balnéaire familiale où il fait bon vivre.


Eté 2010. Le propriétaire de la maison louée pour les vacances, une main sur le grillage du jardin qui sépare notre partie de la sienne, nous raconte l’histoire du village fantôme de Pirou-Plage.

 

120 villas construites en bord de mer, juste derrière la place du marché de Pirou-Plage. Un gros projet, avec hôtel-restaurant de luxe, piscine et tout le kit.


Oui, le type à l’origine du projet travaille toujours, on ne sait où. Un copain de Bouygues et compagnie. Un qui avait les banques derrière lui et qui, assuré d’avoir le permis de construire, a confié le chantier à un gars. Les maisons étaient vendues par lot de 3. Il fallait en payer une « catch ». Pas cher parce que la mise en conformité restait à la charge des acquéreurs.


Un chantier livré en un temps record, 6 mois. Ils avaient la pression. 120 maisons terminées, sans raccordement à la voierie, ni à l’électricité, ni au tout-à-l’égout, juste posées sur le sable.


Le permis de construire a finalement été refusé. Il y a plein d’artisans de la région qui ont fait faillite. Ils n’ont jamais été payés. Ils sont venus récupérer ce qu’ils pouvaient. Quand ça s’est su, les gens du coin s’y sont mis aussi. Les flics se sont installés au rond-point à l’entrée de Pirou pour arrêter les voitures avec remorques et les obliger à retourner les matériaux là où ils les avaient pris.


J’étais allé voir une maison avec ma femme. La maison témoin, celle du bout, vers la plage. Superbe, avec radiateurs aux murs, papier peints, baignoire, robinets, tout. Et de la belle baraque avec ça. Heureusement qu’on l’a pas fait. Sans compter que la station d’épuration de la commune n’était pas conçue pour gérer autant d’habitations. Aujourd’hui oui peut-être, mais à l’époque en tout cas, non.


Et c’est pas terminé. Le procès est toujours en cours. La mairie rachète les maisons au fur et à mesure pour essayer d’indemniser les propriétaires. 80 aux dernières nouvelles. Mais ça ne vaut plus rien.


En plus, entre-temps, le siporex a été classé produit toxique, alors il faudrait lancer un chantier pour l’enlever … Qui va le faire ? ça coûte une fortune des chantiers comme ça. Non, c’est pas fini.


* * *


La mairie ne communique pas sur le quartier. Les touristes viennent s’y promener, pour le moins interloqués. Les graffeurs mettent de la couleur sur les murs. Le siporex a été sculpté.


Celui-là a grandi à Pirou. Aujourd’hui, il pose une grande fresque pour rendre hommage à ces murs devenus familiers. A la rentrée il partira, pour étudier et devenir architecte.


Texte © Berenice Gouley - Photos ©www.laurentollier.com


A Pirou, il y a aussi un festival de poésie :

www.pirouesie.net



Par :Lo - Communauté : BLOGS, en parler ...
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Mardi 2 mars 2 02 /03 /Mars 21:58
- Publié dans : Photo Mobile

VUP2009-opti.jpgTexte Bérénice Gouley

Photos :Lo

#Art #Urbain #Mobile #Paris

 

 

 

 

 

http://laurent.ollier.free.fr/base/IconesFilePNG/IconeGalerie.png     


Voir la galerie (472 images) 

 

 

http://laurent.ollier.free.fr/base/IconesFilePNG/IconeTelecharger.png



50 Wall paper



Une vraie ménagerie. Girafe, papillon, chat, gazelle, taureau, oiseaux, perroquet, chiens. Plein de chiens, déjà qu’il y en a plein dans la ville, en vrai. Tigre, blaireau aussi, cheval, bœuf, homme, femme, bébé.

Amoureux, en colère, en train de cueillir des fleurs, en train de danser, en chasse, en voyage, enlacés, majestueux, ballon, rouge, nez, hippopotame, autruche, avec des mots. Beaucoup de mots, des messages.

Des tout petits, des planqués dans les coins. Joe.

Des pleins, des déliés, noir sur gris, sur le goudron, le béton, sur la vilaine peinture beige. Echos noirs, échos blancs, avec des coulures.

Et là devant, des herbes folles, un vrai champ, avec des petites fleurs blanches dedans. Des feuilles tombées, un peu de neige.

Têtes de mort. Revolver.

J’arrive pas à lire ce qu’il y a d’écrit. Et là, je vois pas trop ce que c’est.

Des monstres. Des plaques, les rues de Paris.

A la craie, il les aime aussi parce qu’ils sont encore plus fragiles.

Plein de papier collés, léchés, plutôt propres sur eux, séduisants.

Dans la bombe, l’adrénaline du trait qui joue au chat et à la souris.

Il y a aussi deux points bombés, rouges, sur un panneau de signalisation. Ils sont violents, ils me touchent.

En pistant ici et là, il capte, il dessine des trajets, des trajectoires, des territoires, il trace.

Hier, entre Odéon et Saint-Michel, il y avait ce chat un peu gros qui butinait une fleur.

Rose fushia sur béton nu. A la station d’après, il était aussi là en bas d’une affiche, pas terminé. Pas vraiment un chat, plutôt un petit ange grassouillet, tout rond, tout nu et joufflu, qui vole, avec ses petites ailes dans le dos, le nez en l’air, rassurant et sympathique.

Avant, je ne l’aurais même pas remarqué.

Combien de temps ça prend de regarder les 472 clichés récoltés par Laurent dans la ville, sur toute l’année 2009 ? Un certain temps. Il dit aussi que c’est bien de les laisser tourner sur l’écran, de les oublier un peu pour mieux les retrouver ou découvrir un truc qu’on n’a pas vu la fois d’avant.

Ça fait aussi une vraie belle galerie.

Bonne ballade.

 

Texte Bérénice Gouley - Photos :Lo

Par :Lo - Communauté : Art contemporain
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Mercredi 19 août 3 19 /08 /Août 11:11
- Publié dans : Vie courante
Par :Lo - Communauté : BLOGS, en parler ...
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Jeudi 28 mai 4 28 /05 /Mai 16:23
- Publié dans : Voyage


   Galerie
   170 photos



   Telecharger
   17 Wallpaper

Le Marché couvert de Kampot, plantations du "meilleur poivre au monde" -  Mini trek dans le Bokor et  farniente à "La Blissful", guest house des passionnés de botanique.

Blissful Guesthouse : http://www.blissfulguesthouse.com/
Le bon plan du coin : guest house, restaurant, bar - "La blissful" comme l'appellent ceux qui connaissent le lieu. C'est un camps de base connu et reconnu pour sa convivialité, ses plans activités, découverte du coin, comme pour les infos de voyage.
Par :Lo - Communauté : Voyages
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Mercredi 27 mai 3 27 /05 /Mai 11:33
- Publié dans : Voyage








    Galerie 58 photos







    Télécharger 9 wallpaper



Mer, plage, hamac... plongée & bbq

il n'y a pas grand chose à voir autour de Sihanoukville et les fonds marins portent les cicatrices d'une pêche abusive à la dynamite... Il ne reste ...plus rien :-(

Par contre Scuba Nation Diving center club très sérieux organise au départ de Sihanoukville des formules 24h scuba trip qui permettent de partir plus loin, vers la Thaïlande pour trouver de vraies richesses sous-marines.

Scuba Nation Diving center - http://www.divecambodia.com/
Par :Lo - Communauté : Photographer gallery website
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Vendredi 22 mai 5 22 /05 /Mai 23:36
- Publié dans : Voyage



   Galerie
   72 photos




   Telecharger
   11 Wallpap
er



Le site d'Oudong (du sanskrit uttuṅga : "suprême") est situé au nord de Phnom Penh, sur la rive occidentale du Tonle Sap. Ancienne capitale du Cambodge au XVIIe siècle puis de 1740 à 1746, Oudong est une des nécropoles monumentales de la royauté.

Ancienne capitale du royaume, Oudong a été fondée... (lire la suite sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Oudong)
Par :Lo - Communauté : Photographer gallery website
Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire

Vendredi 22 mai 5 22 /05 /Mai 18:30
- Publié dans : Voyage

 

  Galerie
  146 photos


Télécharger
  Temples d'Angkor
  12 Wallpaper




  Angkor - Face B
  51 photos


Découverte des Temples, une richesse culturelle classée au patrimoine mondial de L'UNESCO

Dans un premier temps je vous invite à découvrir quelques uns de ces lieux, mystiques comme on nous les présente. Suscitant l'envie d'évasion, l'aventure et invoquant l'esprit de retraite spirituelle...

Puis jetez un oeil à la face B, l'envers du décor, juste pour vous faire une autre idée que la réalité sublimée ...rien à voir avec Indiana Jones. Aussi merveilleux que soient les temples, c'est un lieu où l'on se sent vite appartenir à la grande famille des touristes. Vous savez, cette marée humaine qu'il faut traire avant qu'elle ne se retire en laissant son lot de dégradations...
Par :Lo - Communauté : Voyages
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Mardi 28 avril 2 28 /04 /Avr 14:23
- Publié dans : Photo Mobile
Veille graphique et partage des trouvailles de 2008.
Cet univers urbain accessible à tous, bouge si vite que nous aimons bien avoir et garder des traces de son effervescence... Bonne consultation.




Voir la galerie de 403 photos




Télécharger 23 Wallpapers
Par :Lo - Communauté : Art contemporain
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Dimanche 8 février 7 08 /02 /Fév 19:14
- Publié dans : Voyage
Par :Lo - Communauté : Voyages
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Mercredi 14 janvier 3 14 /01 /Jan 07:35
- Publié dans : Vie courante

Par :Lo
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Dimanche 26 octobre 7 26 /10 /Oct 11:50
- Publié dans : Voyage
Par :Lo - Communauté : Voyages
Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire

Samedi 19 juillet 6 19 /07 /Juil 18:43
- Publié dans : Vie courante


Auteur :
Marc Halévy

Sujet : Principes et réflexions sur la révolution noétique au 21ème Siècle

Une fois n'est pas coutume et afin de contribuer au concept,
je vous propose de partager une fiche de lecture.




La prez (.ppt)





La fiche de lecture (.doc)


Alors ?
Manipulation, remise en question, vision ou bien véritable évolution ?

Par :Lo
Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire

Mercredi 16 avril 3 16 /04 /Avr 02:29
- Publié dans : Vie courante
Méditation à portée de train,
semaine en solitaire pour faire le point...









Photos argentiques N&B
Par :Lo
Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire

Samedi 5 janvier 6 05 /01 /Jan 11:32
- Publié dans : Photo Mobile
UrbanVisualPoetry2007-opti.jpg





  Voir la galerie 310 images





Télécharger 25 wallpapers



Auto dérision, plus codée que nous souhaitons le concéder. Cette image représente bien l'idée que je me fais du mouvement. Un rat comme pour désigner l’espèce à exterminer : très prolifique, porteur de peste, responsable des bubons visuels sur les murs de notre belle cité. A son attitude pionnière, mêlée de doute et de courage - Il cherche, il teste … une voie, un passage. Tel un aventurier, il veut juste se prouver qu’il peut vivre !

Cette année, un pavé est jeté dans la rue par notre nouveau président qui a instauré le nettoyage systématique des murs de la ville au même titre que le ramassage des ordures. Il s’est appuyé sur des actions menées contre la criminalité aux Etats-Unis dans les années 90 **. Ce qui rend désormais la tâche plus ardue pour chacun : poseurs, amateurs, mateurs, collecteurs, collectionneurs, râleurs…
Touché au cœur de son support, l’art urbain perd un peu de sa dynamique globale. Décadré plutôt que cadré ou encadré, j’espère l’âme des acteurs plus rebelle, plus créative que la politique passagère du pays à leur sujet…

L’idée que nous effaçons des œuvres en fait réfléchir plus d’un!
On trouve différentes mises en application de la loi selon les quartiers. La solution facile est la plus répandue - tout est systématiquement effacé. Puis il y a les quartiers qui préfèrent recouvrir les murs de peinture en épargnant les oeuvres considérées comme faisant partie du patrimoine (la butte aux Cailles – Paris 13). Ou encore par « tolérances » sur certaines zones (rue Dénoyez - Paris Belleville), qui à mon sens a trouvé un bon compromis avec le collectif d’artistes "Frichez nous la paix"; la rue est devenue une expo permanente et le collectif organise des vernissages autour du sujet toutes les 3 semaines environ.

Si ces initiatives ne sont pas soutenues, répétées et diversifiées, il se peut que la fraîcheur créatrice sans enjeux disparaisse progressivement, et avec elle toute une partie d’imaginaire qui a commencé par la gravure au bic de nos bureaux en bois, en classe de CE2…  "j’existe !".
Certains historiens n'attribuent-ils pas les tags
des grottes à « une évolution notoire » de notre espèce?

Evolution, collaboration !
On peut aussi voir les choses autrement. L’art urbain est « éphémère », il est destiné à disparaître dès sa création. Et finalement ce qui a changé cette année, ce n’est que la « durée d’exposition » qui se réduit un peu plus. Par ailleurs, je suis cette année dans une école ou le web est une religion. Les prêchi-prêcha vont dans un sens unique qui poussent à croire que le monde du web en est à la préhistoire de son évolution, que c’est à notre génération de construire cet espace pour demain et qu’il ne serait pas étonnant pour l’évolution de notre espèce, qu’il soit le vecteur de la prochaine étape…

Donc, Il ne tient qu’à nous …
L’art urbain, l’art du peuple, notre art… a souvent été précurseur, et une source d'inspiration pour notre évolution. Le sera-t-il encore une fois?
Je crois que dans cette nouvelle étape, les mateurs, amateurs, collectionneurs, collecteurs ont un rôle à jouer... celui de partager encore plus,  de créer des galeries, des sites, des blogs, de faire des liens, des commentaires, des articles… Le média support qu’est le web réagit à la loi du nombre et non à celle de la politique. Donc plus nous serons nombreux à faire vivre une idée et plus elle nous appartiendra. Ça prend bien sûr un peu de notre temps. Mais si, au lieu de râler sur ce qui nous plaît pas, on passait ce même temps à soutenir ce qui nous plaît ? C’est aujourd’hui, par ce nouveau support …déjà possible!

Je vous invite à enrichir l’article, par des commentaires, un avis, d’autres liens, vers vos images d’art urbain ou celles d’autres sites… sur ce sujet.

IMPORTANT : Ces visuels ne m'appartiennent pas, seules les photos prises sont de mon ressort, donc comme les autres photos, je vous invite à vous servir et à les faire vivre en laissant le nom du site pour que d'autres puissent venir piocher ; mais pour des utilisations commerciales, je ne connais pas les règles juridiques qui régissent ces oeuvres et vous invite à vous poser la question. Que l'on aime ou pas, ce sont des oeuvres protégées au titre de la propriété intellectuelle.




------------------------------------------------------------
** un modèle épidémiologique de la criminalité
(…Cette action est appuyée des idées de Michael Gladwell, dans son best-seller The Tipping Point et, avec moins de style, le service de presse de la ville de New York, ont développé un modèle épidémiologique de la criminalité : la violence est un phénomène épidémique, contagieux, qui prospère dans les contextes permissifs. Adaptant la théorie de la vitre brisée (Broken Window Theory) élaborée par les criminologues James Q. Wilson et George Kelling, Michael Gladwell estime que chaque infraction ou incivilité fût-elle insignifiante doit donner lieu à une réponse ferme et immédiate des autorités (tolérance zéro). Cette attention aux détails (la vitre brisée, les graffitis, la fraude dans les transports, etc.) déclenche un processus « vertueux », cumulatif, qui endigue la propagation de l’épidémie de criminalité.)
------------------------------------------------------------

Liens :
"Frichez nous la paix"
22 rue Dénoyez Paris Belleville
http://www.fotolog.com/friche

Liens d’artistes :
http://www.missticinparis.com/
http://jefaerosol.free.fr/
                      http://speedygraphito.free.fr/

Il y en a bien sûr beaucoup, beaucoup d’autres… je vous laisse les ajouter aux commentaires ;-)
Par :Lo - Communauté : Art contemporain
Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire

Vendredi 4 janvier 5 04 /01 /Jan 12:30
- Publié dans : Vie courante
Par :Lo - Communauté : ARTS ET ARTISTES À PARIS
Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire

Vendredi 19 octobre 5 19 /10 /Oct 14:44
- Publié dans : Vie courante

Pandemie-P1.jpg

Pandemie-P2-copie-1.jpg

Pandemie-P3.jpg

Pandemie-P4-copie-1.jpg


Le brief du Tome 05 - Pandemie : (Décembre 2006)
"Pandémie n.f. du grec "pan" qui signifie "tous" et de "demos" qui signifie "le peuple".
Une pandémie est une épidémie qui s'étend à la quasi totalité d'une population ou de plusieurs continents, voire dans certains cas, de la planète.
Outre le virus alors, par pandémie, il faut comprendre l'idée essentielle de propagation et de diffusion, de mise en relation et de connection, de réseau, etc.

L'idée majeure de propagation peut donc être négative (virus, infection, épidémie, contagion, etc.), mais aussi positive, puisque la pandémie peut être envisagée comme un état d'esprit à véhiculer, une attitude à faire passer ou un message à transmettre. Propagation, diffusion, réseau, relation de cause à effet, idée de résonance, d'enchaînement... déploiement, échos, expansion.... autant de contextes qui peuvent être développés et mixés entre eux...

Pour mémoire, outre les créas, la revue tentera elle aussi de répondre au brief dans son format en essayant d'envisager les pages comme une continuité.
{...}
Pandémie est donc un thème riche d'interprétations et ambitieux, et s'accompagne d'un nouveau challenge pour Pa- : prouver que l'on est capable de réagir en collectif pour fournir un message unique au final : un déploiement graphique.
 
A vos marques, prêts,.... c'est parti"

Lapin - Pa-sident Dictateur Général - Association qui s'appelle Pa-


Réalisation :
Je me suis chargé de créer un univers pandémié à partir de prises de vues faites l'année précédente, d'y intégrer le personnage de Pée qui vient activement pandémier cet univers de façon narrative, et finaliser le montage en y intégrant les éléments de Thierry qui pandémie graphiquement l'ensemble progressivement du début à la fin des 4 pages, en apportant une deuxième, voire une troisième lecture des visuels. Ce que vous ne pourrez pas voir sur les images ci-dessous, ce sont les reflets des zones rouge prévues en vernis sélectif, qui ont pour but de donner de la pandémie au relief global...


Un collectif dans le collectif...
Suite à l'invitation de Thierry qui a participé aux tomes précédents, notre équipe s'est formée, par envie commune de partager cette aventure, chacun son rôle, chacun ses compétences...

Pee-1.jpg 1ange100ls-opti.jpg report-lo-opti.jpg








Pée - Peintre Illustratrice
Thierry Castillo - Illustrateur DA
Laurent Ollier - Graphiste DA - Photographe


Publiera, publiera "Pa"...
Nous nous sommes retrouvés à plusieurs reprises pour concevoir nos deux doubles pages, ce qui a provoqué des repas animés de passions avec une sacrée dose de bonne humeur. Puis nous avons rencontré le collectif pour des présentations intermédiaires, ce qui a donné des moments et des rencontres inattendues.
Est finalement arrivé l'aboutissement de notre investissement, nous avons fourni l'ensemble des fichiers pré-presse. Nous ne savons pas encore si nous allons être édités...

Si un jour ce volume "Pa Tome 05 - Pandemie" sort, vous pourrez le trouver sur le site du collectif, il se peut que nous soyons dedans ou "Pa !"

:Lo



Par :Lo - Communauté : Peintres et photographes
Voir les 4 commentaires - Ecrire un commentaire

Vendredi 29 juin 5 29 /06 /Juin 16:31
- Publié dans : Vie courante
l1-copie-1.jpg Retour aux sources...
Agrippé aux gorges, le village déroule jusqu'à la rivière ses vieilles maisons de pierres.

Certains mystiques prétendent que ce lieu est un croisement d'énergies telluriques bénéfiques. En tout cas, ce dont je peux témoigner, c'est d'un décrochage systématique du stress, un peu comme si je réinitialisais le système - un retour aux sources, pour régénérer l'esprit, des bugs de la folie de la vie urbaine.

C'est aussi l'un des rares villages gaulois où l'homme et la nature vivent encore en harmonie ... Enfin je pense qu'ici l'homme s'est juste donné la force de rester humble et respectueux de la magie des lieux. Certains, plus poètes, racontent que le jour où la route est arrivée, elle n'a jamais voulu repartir.

Repartir... est d'ailleurs le seul combat que j'y livre depuis 20 ans, à chaque fois que j'ai le temps de me retirer dans ce fief familial.


   37  images (argentiques n&b)



  Liens :
  http://www.patrimoine-ardeche.com/visites/ruoms.htm
  http://www.labeaume-festival.org/
Par :Lo - Communauté : BLOGS, en parler ...
Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire

Mercredi 10 janvier 3 10 /01 /Jan 10:58
- Publié dans : Photo Mobile
VUPoetry-2006.jpg La démarche n'était qu'une marche :-)

L'observation est une faculté qui se travaille tous les jours et depuis que je fais moins de photographie, mon oeil avait tendance à s'émousser... Les mobiles ont commencé à permettre des fichiers à 2 Méga pixels et tout naturellement, en plus de récupérer des flyers et documents, j'ai fait des images avec ce nouvel outil pour compléter "la pige" (ça prend nettement moins de place). La pige est un bon moyen de garder un oeil sur l'évolution graphique qui se trouve autour de nous et en tant que graphiste c'est à la fois un besoin et un plaisir.

Rapidement je me suis rendu compte que 1/3 des images faites, était des articles de magazine, des adresses web sur le coin d'affiches, des horaires ou des photos perso. Pour les 2/3 restant, des trucs peints, écrits, collés sur les murs, le sol, le mobilier urbain...

Jour après jour, mon besoin de marcher pour éliminer le stress du boulot et faire un peu d'exercice m'ont permis de m'intéresser à ce qui se passait dans la rue et rapidement j'ai compris que j'étais devenu fan de ce que d'autres appellent du vandalisme.

Comme beaucoup de sujets, quand on prend le temps et que l'on fait l'effort de comprendre ce qui nous dérange, on finit par découvrir des trucs incroyables. Aujourd'hui, je considère ces éléments comme un art à part entière, une poésie visuelle. Il m'arrive de penser que c'est une partie du coeur battant, l'étincelle créative d'une évolution visuelle collective. Un art non élitiste et qui semble inépuisable.

Bien sûr, je n'aime pas tout, et je ne trouve pas de poésie dans tout... mais, je vous invite à partager mon regard sur cet univers graphique plutôt étonnant.

IMPORTANT : Ces visuels ne m'appartiennent pas, seules les photos prises sont de mon ressort, donc comme les autres photos, je vous invite à vous servir et à les faire vivre en laissant le nom du site pour que d'autres puissent venir piocher ; mais pour des utilisation commerciales, je ne connais pas les règles juridiques qui régissent ces oeuvres et vous invite à vous poser la question. Que l'on aime ou pas, ce sont des oeuvres protégées au titre de la propriété intellectuelle.


  673D-visualUrbanPoetry2006  / Bonne visite



Informations : Qu'est-ce que la propriété intellectuelle?
http://www.wipo.int/about-ip/fr/
http://www.celog.fr/cpi/
Par lo-photo - Communauté : Art contemporain
Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire

Mercredi 10 janvier 3 10 /01 /Jan 10:07
- Publié dans : Spectacle
Pochette-CD-copie-1.jpg La compagnie de cirque acrobatique Vent d'Autan est née il y a bien des années dans le Pop Circus (collectif école d'artistes de cirque) à AUCH. Depuis ils tournent à un niveau professionnel international et font partie de ces équipes qui ont donné ses lettres de noblesse au "cirque sans éléphant".

Mais, cette aventure n'avait rien de marketing ou autre exhibition lucrative, ils se sont simplement retrouvés dans leur berceau, pour faire un cabaret théâtre. C'était un réveillon à leur manière pour le passage de l'année 2006 à 2007.

Des numéros aux musiques, tout a été créé en 1 semaine, le spectacle a été joué 3 fois.
J'ai ressenti autant de douleurs, de doutes que d'énergies positives et de bienveillance. Des montagnes de créativité à fleur de peau échangée de façon brutale, habile, émotive. Un environnement où mentors et élèves voltigent d'égal à égal face au trac - juste pour quelques privilégiés, généralement des proches, qui ont pu être présents les jours de représentation.

J'ai eu le sentiment de me retrouver dans une famille qui célébrait des retrouvailles apparemment trop rares, les "petits" dévorant du regard les gestes et les attitudes des "grands", ceux-la même, bienveillants qui regardent avec fierté la relève. Entourés d'une foule d'amis prêts à participer, poussés par la seule fierté de partager ces moments.


  (27 images) : laurent.ollier.free.fr/blog-photo/672D-CabaretPop27



  spectacle, public et vie de la troupe ( 220 images) :
  laurent.ollier.free.fr/blog-photo/672D-PopCicus%20dec2006



 Le site de la compagnie : http://www.cieventdautan.com/
Par :Lo - Communauté : Photographer gallery website
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Toolbox

undefinedundefinedundefined
 
 Bookmark and Share

Vous aimez

Auteur

Déjà 16 ans d'aventures, de voyages, démarches perso, rencontres, dessins… à mettre en ligne, il va donc me falloir un peu de temps et je vais faire ça petit à petit…

Merci à Lasté
undefined

à Laeti

pour leur aide
à l'édition.
:Lo

Add & follow me on











Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés